De nouvelles exigences en matière d’isolation acoustique

Conférence #223

mercredi le 24 février, 2016

De nouvelles exigences en matière d’isolation acoustique

 

Chers amis du CEBQ,

Pour ce mois-ci, nous avons le plaisir d’accueillir Monsieur Christoph Hoeller du groupe Acoustique du Conseil national de recherches du Canada – la conférence se déroulera majoritairement en anglais.

Dans le but d’accélérer le processus à l’accueil et afin de réserver adéquatement le service de traiteur, il est important de s’inscrire d’avance pour la conférence en suivant les instructions sur l’inscription en ligne.

Au plaisir de vous revoir en grand nombre!

 

Mario D. Gonçalves, ing.
Président du CEBQ
www.cebq.org

 

CONFÉRENCE TECHNIQUE – 24 février 2016

Formation admissible OAQ / OIQ – 1 1/2 heures



La densification des centres urbains étant grandissante, les problèmes d’isolation acoustique s’intensifient en Amérique du Nord. Les exigences en matière d’isolation acoustique étaient auparavant axées sur la transmission directe via les éléments de séparation. En réalité, une part importante de la transmission du son entre deux pièces adjacentes est indirecte, par exemple via un plancher ou un plafond commun. Tenant compte de ce fait, l’édition 2015 du Code national du bâtiment au Canada a inséré une modification des exigences sur la performance des éléments de construction (indice STC) pour des exigences sur la performance du système de construction (indice ASTC ou indice de transmission du son apparent). Il s’agit d’un changement radical dans l’isolation acoustique des bâtiments qui aura des incidences sur la façon de construire après des constructeurs et des architectes. Cette présentation passera en revue les nouvelles exigences en matière d’isolation acoustique, présentera des moyens d’assurer la conformité par rapport à ces exigences et mettra en évidence les implications pour l’industrie.

 


CONFÉRENCIER

Christoph Hoeller

M. Christoph Hoeller, Ph. D., est agent de recherches au sein du groupe Acoustique du Conseil national de recherches du Canada. Il est responsable de plusieurs projets liés à la transmission acoustique dans les bâtiments et à la perception humaine du son. Il dirige actuellement un projet de recherche à grande échelle sur la transmission directe et indirecte du son dans les constructions à ossature d’acier formé à froid. M. Hoeller a obtenu une maîtrise en sciences à la RWTH Aachen University en Allemagne et un doctorat à l’université de Liverpool au R.-U. Il est membre de l’Acoustical Society of America, de la European Acoustics Association, et de l’International Institute of Acoustics and Vibration.

 

INSCRIPTION